Le film Ouija

11/04/2017

Film d'horreur sorti en 2014 et réalisé par Stiles white avec un scénario signé Juliet Swoden, Ouija est un projet de longue date car il date de 2008, le temps de trouver des investisseurs, des producteurs, de réécrire le scénario et finalement le film est produit par Platinum Dudes, la société de production de Michael Bay mais ce n'est pas son premier coup d'essai dans le domaine horrifique car elle a également produit plusieurs reboot comme Vendredi 13, Les griffes de la nuit.

Qu'est-ce que la Ouija ?

Comme vous le connaissez peut-être, la Ouija est un jeu de société utilisé pour des séances de spiritisme. Elle se pratique généralement en petit comité et chacun des participants pose deux de leurs doigts sur la goutte, une sorte de flèche qui se dirige vers des lettres formant des mots, à savoir oui, non, au revoir. A cet instant si un esprit est présent, la goutte se déplace toute seule pour répondre aux questions demandées des participants donc communiquer avec l'au-delà.

Synopsis

C'est l'histoire de Lane, une adolescente qui a tragiquement perdu sa meilleure amie Debby suite à un soit disant suicide. Lane va retrouver dans la chambre de Debby, une tablette de Ouija, elle décide d'y jouer avec ses amis pour dire au revoir à la chère disparue. Seulement, ils vont réveiller des forces surnaturelles, une sorte d'esprit qui tient à finir la partie coûte que coûte. Les phénomènes paranormaux se multipliant, Lane va mener une enquête car elle n'arrive pas à refermer le portail qu'elle a dangereusement ouvert. Mais elle ignore qu'elle va vite connaître le même sort que celle qui les a initiés au jeu de Ouija. Le tout avec des clichés habituels de films d'horreurs.

Mise en scène

Le film a ses hauts et ses bas. Certes ce n'est pas un grand film mais le scénario est plutôt bon mais à vrai dire je trouve Ouija est un peu trop sous-estimé. La seule question qu'on se pose c'est est-ce que ce film arrive à nous faire peur ? Déjà, l'horreur s'appuie uniquement sur le jump scare c'est-à-dire les effets de surprise. Le jump scare est très à la mode dans le film d'horreur et c'est toujours le même schéma, un long silence et boom, il nous envoie la sauce. Tout ça pour dire que dans le film il y a quand même ces quelques moments d'angoisse, mais ils ne sont pas très effrayants. Aussi, c'est tout de même le premier film d'épouvante qui se concentre uniquement sur Ouija. Cette tablette qui a déjà fait quelques apparitions dans certains films d'horreur tels que l'Exorciste, Paranormal Activity ou American Horror Story.

Réalisé par Stiles White, la réalisation est faite un peu minimalement, rien de surprenant même pas les jump scare, avec au casting Olivia Cooke qui avait déjà joué dans la série Bates Motel puis également Ana Coto et Darren Kagasoff. Les acteurs sont limite transparents, leur jeu est peu crédible et c'est la septième production de la Blumhouse de Jason Blum qui a relancé le projet ressenti en 2008. Je n'irai pas jusqu'à dire que Ouija est un mauvais film mais il se réserve seulement aux accros au genre.

C'est par la pour le deuxième opus.